Attention: Le site Waassertuerm+Pomhouse sera fermé le 15 décembre pour un événement privé
The Bitter Years

The Bitter Years

The Bitter Years au Waassertuerm

The Bitter Years est la dernière exposition qu'Edward Steichen a organisée en 1962 en tant que Directeur du Département de la photographie au Museum of Modern Art (MoMA) à New York.

C'est un hommage à la photographie documentaire, rassemblant plus de 200 images issues d'un des plus grands projets collectifs de l'histoire de la photographie: la documentation de l'Amérique rurale lors de la Grande Dépression par la Farm Security Administration (FSA).

Cinquante ans après son exposition au MoMA, The Bitter Years est installée, depuis septembre 2012, à Dudelange, Luxembourg, sur le terrain d'une friche industrielle, dans l'étonnante galerie Waassertuerm, un ancien château d'eau près du Centre national de l'audiovisuel (CNA).

Afin de créer une plateforme animée autour de la collection patrimoniale, le CNA organise des événements et montre des expositions temporaires au Pomhouse, l'ancien station de pompage adjacente au château d'eau. Le Waasertuerm+Pomhouse forment donc un espace de dialogue entre la collection historique et la création d'images contemporaines. 

  • Lucille Burroughs, la fille d’un cueilleur de coton, Hale County, Alabama. 1935 ou 1936 © Library of Congress
  • © CNA/Romain Girtgen
  • © CNA/Romain Girtgen
  • Dorothea Lange, U.S. No. 54, au nord de El Paso, Texas. Une des routes des migrants vers l'ouest, juin, 1938 © Library of Congress
  • Dorothea Lange, maison d'une bénéficiaire du programme de relogement rural, Tulare County, Californie. Novembre 1938 © Library of Congress
  • Un fermier des monts Ozarks et sa famille, Missouri. Mai 1940 © Library of Congress
  • Mère migrante. Cueilleurs de petits pois indigents en Californie ; mère de sept enfants âgée de 32 ans, Nipomo, Californie, férvier 1936 © Library of Congress
  • Anciens métayers Texans évincés par la mécanisation de l’agriculture. Mai 1937 © Library of Congress

Petit historique

La FSA – une mission historique

Au sein de la Farm Security Administration, une section historique documente la situation accablante du monde rural aux Etats-Unis grâce à un groupe de photographes. Cette mission documentaire est menée par Roy Stryker, un économiste de l'Université de Columbia de New York. Il s'entoure d'une équipe talentueuse de photographes qui sillonne le pays documentant l'exode rural et les conditions de vie des travailleurs migrants vers la Californie tout aussi bien que le quotidien des petites agglomérations reculées ou les monuments et les signes en bord de route. Y participent des auteurs célèbres, tels que Walker Evans, Dorothea Lange, Ben Shahn ou Russell Lee.

Ainsi, au sein de la FSA, et pendant 8 ans, sont effectués environ 250.000 photographies et négatifs qui marquent l'image de la Grande Dépression aux Etats-Unis. L'ensemble constitue un imagier bouleversant de l'Amérique en crise qui a forgé la mémoire collective visuelle de la Grande Dépression.

Le fonds de la FSA est unique dans l'histoire de la photographie: non seulement s'agit-il de la première fois que la photographie est utilisée de manière aussi conséquente pour faire le constat d'une situation, mais cette "grande encyclopédie visuelle de l'Amérique" est aussi le plus vaste projet photographique collectif jamais réalisé par une administration gouvernementale.

Steichen & les photographies de la FSA

Edward Steichen découvre les images de la Farm Security Administration en 1938 à New York, lors de la First International Photographic Exhibition au Grand Central Palace. Il est fasciné par ces photos et leur capacité d'émouvoir et de raconter une histoire. Il présente une première sélection dans la prestigieuse publication US Camera Annual de 1939. Il y inclut notamment des commentaires des visiteurs de l'exposition de 1938 qui y ont vu tantôt de la propagande communiste, tantôt un rendu foudroyant d'une réalité passée sous silence.

Pour Steichen ce sont "les documents humains les plus remarquables qui aient été représentés sous forme d'images". Ils vont l'accompagner tout au long du reste de sa carrière et il leur consacre sa dernière exposition au Museum of Modern Art, en 1962.

Pour The Bitter Years, Edward Steichen sélectionne les images les plus sombres du fonds de la FSA, qui correspondent aux débuts de la mission: l'illustration de la pauvreté en vue de susciter la compassion pour les sujets représentés, les futurs bénéficiaires des programmes gouvernementaux établis par Roosevelt. En même temps, Steichen dépeint grâce à sa mise en scène dramatique un peuple courageux, voire héroïque.

Restauration & conservation

Les tirages de l’exposition originale présentent une matérialité semblable à celles de la collection The Family of Man : tirages argentiques contrecollées sur un panneau en bois de tailles très variés. Avec l’intégration de la collection au fonds d’archives du CNA, l'ensemble des pièces de l'exposition est restauré soigneusement par l'experte italienne Silvia Berselli, puis par Sandra Petrillo.

Objets délicats, fragilisés par le passage du temps et les fatigues d'un long périple, les photographies sont souvent fortement abimées. Le travail méticuleux des restauratrices a cependant pu leur rendre leur éclat initial tout en préservant les traces de leur histoire. Elles sont ensuite stockées dans des boîtes d'archives pour être conservées dans des conditions optimales aux chambres froides photographiques du CNA.

Vu l’espace restreint d’exposition disponible au Waassertuerm, la rotation de la collection – aussi pour des raisons de conservation à long terme – est prévue dans un intervalle régulier. 

© CNA/Romain Girtgen